mercredi 3 septembre 2014

C'est la rentrée !

(in italiano sotto)

La rentrée de septembre est arrivée également pour ma petite pomme ! Après des vacances idylliques à revoir tous les amis en Espagne et en caïque sur les eaux bleues de la Turquie, il est temps d'affronter la réalité.

En clair, les résultats de la biopsie ont confirmé qu'il s'agit bien du même lymphome, moins diffus mais identique.

Le moment est venu de prendre une décision, de choisir entre deux thérapies : d'une part entrer dans le protocole d'études ou d'autre part directement opter pour l'auto-transfusion. Disons-le carrément : les deux choix sont horribles ! Et si je pouvais, je retournerais directement en Turquie sur le caïque !!!

L'étude, appelée FIL-FLAZ12, consiste à comparer deux types de thérapie sur les patients en rechute de lymphome folliculaire : la radio-immunothérapie et l’auto-transfusion de cellules souches. 
L'étude a été lancée par la Fondazione italiana Linfoma (FIL) et s'étend sur tout le territoire national (italien) avec une cinquantaine de centres hématologiques impliqués.
Le protocole de cette recherche consiste en 3 séances de chimiothérapie R-Bendamustine suivies de la redirection fortuite du patient vers la radio-immunothérapie ou vers l'auto-transfusion. Quelque soit la direction prise, le patient hospitalisé subit alors une séance de chimio canon (ARA-C) qui lui détruit tout ou pratiquement. Le séjour à l'hosto en milieu stérile dure 3 semaines, le temps aux cellules de se régénérer et de faire ensuite le prélèvement des cellules souches. 
A ce moment-là, le patient subit :
- la radio-immunothérapie qui consiste à lui injecter un anticorps (Zevalin, semblable au Rituximab utilisé dans la 1ère thérapie) combiné à une substance radioactive (Ittrio-90). L'action de l'anticorps est de se lier directement aux cellules cancéreuses. Combiné à la substance radioactive, l'anticorps aura donc un effet létal sur les cellules cancéreuses, réduisant au minimum l'effet radioactif sur les autres cellules.
- l'auto-transfusion des cellules souches précédemment prélevées. Avec un nouveau séjour à l'hosto, en chambre stérile, pour 3 autres semaines.

Si je choisis l'auto-transfusion directement, le protocole prévoit 6 séances de chimio R-Bendamustine, suivies d'une séance de chimio plus forte (Endoxan) qui se fait en day-hospital, puis le prélèvement des cellules souches, et enfin le séjour en isolement de 3 semaines pour l'auto-transfusion.

Quelque soit la thérapie choisie, et comme lors de la 1ère thérapie, il est prévu l'injection d'anticorps Rituximab comme thérapie de soutien pendant deux ans.


Que choisir ??????

En attendant, me voilà repartie avec une batterie d'examens planifiés pour le mois de septembre : examens complets du sang, électrocardiogramme, scanner, ponction lombaire....et il va falloir remettre ce vieux copain, le port, pour un nouvel épisode de Matrix ;-) !




Settembre è arrivato anche per me. Dopo delle vacanze idilliache a rivedere tutti gli amici in Spagna e ad approfittare delle acque blu della Turchia in caïco, è venuto l'ora di affrontare la realtà.

I risultati della biopsia hanno confermato che si tratta dello stesso linfoma, meno diffuso ma uguale.

E venuto il momento di prendere una decisione, di scegliere tra 2 terapie : da un lato entrare nel protocollo di studi o dall'altro lato scegliere direttamente l'auto-trapianto. Diciamolo chiaro e tondo : le 2 scelte fanno schifo ! E se potesse, tornerei subito in Turchia sul caïco !!!

Lo studio, chiamato FIL-FLAZ12, confronta due tipi di terapie su i pazienti in recidiva di linfoma follicolare : la radio-immunoterapia e il trapianto autologo di cellule staminali.
Lo studio è patrocinato dalla Fondazione Italiana Linfoma (FIL) e ha luogo su tutto il territorio nazionale (italiano) con più di 50 centri ematologici coinvolti.
Il protocollo di questa ricerca propone 3 cicli di chemioterapia con R-Bendamustina seguiti dalla randomizzazione del paziente verso la radio-immunoterapia o verso l'auto-trapianto.
Indipendentemente dal braccio di randomizzazione, il paziente ricoverato subisce dopo un ciclo di chemio con alta dose di ARA-C che gli distrugge praticamente tutto. Il ricovero in ospedale durerà 3 settimane, il tempo per le cellule di ricostruirsi e permettere quindi la raccolta delle cellule staminali.
Da li, il paziente segue :
- la radio-immunoterapia che prevede di iniettare un anticorpo (Zevalin, simile al Rituximab usato nella 1a terapia)  coniugato ad una sostanza radioattiva (Ittrio-90). L'anticorpo si lega direttamente alle cellule tumorali, veicolando in modo specifico la sostanza radioattiva, avrà un effetto letale sul tumore riducendo al minimo gli effetti della radioattività sulle cellule normali.
- la reinfusione delle cellule staminali raccolti prima, con un altro ricovero di 3 settimane in ospedale in camera sterile.

Se scelgo l'auto-trapianto direttamente senza entrare nello studio, il protocollo prevede 6 cicli di chemio con R-Bendamustina, seguiti da un ciclo di chemio più forte (Endoxan) in day-hospital, poi la raccolta delle cellule staminali e infine la reinfusione delle cellule.

Qualunque sia la terapia scelta, è comunque previsto la terapia di mantenimento con il Rituximab per 2 anni.

Quindi che cosa scegliere ?????? 

Nel frattempo, mi ritocca fare tutti gli esami durante il mese di settembre : esami completi del sangue, elettrocardiogramma, Tac, biopsia del midollo.....e mi toccherà anche rimettere questo vecchio amico il powerport, per nuovi episodi di Matrix ;-) ! 

2 commentaires:

  1. J'ai la tête qui tourne quand j'essaie de comprendre le détail des traitements qui te sont proposés. Nous te souhaitons plein de courage pour face aux décisions à prendre, et ensuite au traitement barbare mais néanmoins porteur d'espoir. Un jour à la fois... Merci en tout cas de nous tenir informés sur ce blog. Comme toujours, on pense très très fort à toi.
    Bises,
    Les Courcier

    RépondreSupprimer
  2. Alors, tu as fait ton choix? Les réjouissances ont commencé? On pense très fort à toi.

    Bises,

    Les Courcier

    RépondreSupprimer